Conversations avec Tom WISHON (1)

Tom Whishon, club builder and fitter
Tom Whishon, club builder and fitter

 

 

 

 

 

 

Depuis mes débuts de Clubmaker, j’entretiens pas mal de correspondances avec celui que je considère comme la personne la plus compétente en équipement de golf (42 ans de clubmaking au plus haut niveau, designer de têtes et de shafts couronnés régulièrement aux USA et en Grande Bretagne, écrivain, conférencier), je veux parler bien sûr de Tom WISHON.

Je vous livre ici des extraits de cette correspondance, regroupés sur la thématique du DRIVER … que j’ai pris le soin de traduire en Français. vos commentaires sont les bienvenus, bonne lecture !

Arnaud : Tom, je viens juste de lire ton article sur les mythes à propos de shafts « low spin, high launch ». Si je suis ton raisonnement, cela n’existe pas ? Donc un shaft ne peut être que low launch/ low spin OU high launch/high spin ?

Tom : les shafts peuvent aller de low/low à high/high sur une échelle assez importante, mais du point de vue de la conception du profil d’un shaft, on ne peut pas créer un shaft high/low ou low/high. La raison tient à la façon dont un shaft se tord vers l’avant durant le downswing. Le shaft se tord sur toute sa longueur dans une courbe continue. Si le shaft est plus rigide il se tordra moins vers l’avant ce qui diminuera le loft dynamique à l’impact ; si le shaft est plus souple il se tordra davantage vers l’avant et augmentera le loft dynamique à l’impact. Tu ne peux pas avoir un shaft qui augmente le launch et baisse le spin en même temps et vice versa !

A : OK, alors pourquoi certains fabricants de shafts « vendent » de façon ouverte des shafts « high launch low spin », ce qui est en théorie le meilleur des mondes ?

T : Parce que les pros du Marketing arrivent à dire ce qu’ils veulent et ils savent que personne ne leur fera un procès ! Les arguments marketing en général dans le monde du golf ont passé les bornes depuis plusieurs années , avec la simple recherche de vendre toujours plus de produits, quitte à raconter n’importe quoi au consommateur !

A : passons à autre chose … peut on dire qu’il y a des têtes de drivers « low spin », ou est ce un mythe à nouveau ?
T : Si le centre de gravité (CG) est plus près de la face, cela génèrera un angle de lancement plus bas avec moins de spin car ce CG avancé va diminuer la torsion du shaft vers l’avant. MAIS cela ne se produira uniquement pour des golfeurs avec un relâchement des poignets (« release ») tardif. Si le CG est plus en arrière de la face, cela générera un launch et un spin plus élevés, pour les mêmes raisons, et UNIQUEMENT pour des golfeurs au relâchement tardif.

A : Beaucoup d’experts disent que le meilleur endroit pour taper un driver est légèrement au dessus du centre de la face, ceci pour générer un angle de lancée plus grand ET moins de spin (l’effet de « gear »). Mythe ou réalité à nouveau ? Ou réalité pour certaines têtes uniquement ?
T : non, ceci est VRAI pour toutes les têtes de driver actuelles. Lorsque tu frappes la balle un peu au dessus du CG vertical, cela entraine en effet plus de launch et moins de spin. C’est la meilleure façon de générer « plus de launch, moins de spin », pas en changeant de shaft. Parce que tous les drivers ont un « roll » sur la face (la face n’est pas plane), si tu frappes le tiers supérieure de la face tu auras un loft plus important à l’impact. Et une frappe au dessus du CG va créer ce qu’on appelle un effet de « gear » vertical, baissant le taux de spin.Donc ceci n’est pas un mythe, et ce quel que soit le modèle de driver que tu frappes. Cependant, frapper au dessus du CG demande une grande habileté et précision de la part du golfeur, raison pour laquelle les meilleurs pros génèrent tant de distance au drive et pas nous, golfeurs du dimanche …

A : Parlons de la « roule ». Comme tu le sais, certains golfeurs génèrent plus de roule au driver que d’autres. Quels sont les paramètres responsables de cette roule ?

T : Tout d’abord, un golfeur avec un angle d’attaque ascendant (positif) va générer un angle de lancée plus grand ET moins de spin, et ce quel que soit le loft de son driver.

Inversement, un golfeur avec un angle d’attaque descendant (négatif) va générer un launch plus bas et plus de spin, donc moins de roule, et ce quel que soit le loft joué.

Il est aussi exact que plus la vitesse de club augmente, et plus le spin augmente.Mais cette vitesse de club plus grande ne change rien sur le launch, celui ci est toujours la résultante du loft dynamique + l’angle d’attaque, pour tous les golfeurs. Donc, les deux vecteurs « launch » et « spin »ne sont pas toujours dépendants l’un de l’autre : les caractéristiques du swing peuvent les faire changer séparément. Lorsqu’un un golfeur a peu de roule, c’est TOUJOURS à cause de l’angle de descente de la balle, qui est trop élevé. Les raisons pour laquelle cet angle est trop élevé sont diverses … trop de loft (statique ou dynamique), des erreurs de swing comme laisser passer la tête de club devant les mains avant l’impact, et aussi trop de spin, avec les mêmes causes (trop de loft et les mains trop en arrière à l’impact). Quoi qu’il en soit, la seule façon pour qu’un changement de matériel puisse baisser cet angle de descente de la balle pour plus de roule viendra d’une baisse du loft. Si le golfeur utilise un shaft trop souple pour son swing, un shaft plus « stiff » pourra l’aider également à générer plus de roule, mais dans une mesure moindre qu’un changement de loft.  Le problème c’est que lorsqu’on descend en loft pour plus de roule, on risque de perdre en portée de balle. Si le fairway est sec, pas de problème. Mais si il est tendre (mouillé) ou l’herbe trop haute, alors il faut trouver le bon équilibre entre la portée et la roule.  En fin de compte, si le golfeur a des erreurs de swing telles que laisser les mains trop en arrière, ou s’il a un angle d’attaque trop descendant sur le driver et les bois, le matériel ne sera que de peu d’utilité pour générer plus de roule : moins de loft est sans doute la seule chose pertinente pour ce cas de golfeur. Son seul espoir pour générer plus de roule sera de prendre des leçons de golf, pas de changer de driver !

"A la recherche du driver parfait", de Tom Wishon, co-écrit avec Tom Grundner
« A la recherche du driver parfait », de Tom Wishon, co-écrit avec Tom Grundner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VERSION ANGLAISE

A : Tom, I just read your article on the « myths » about « low spin, high launch shafts ». So, if I understand you on this one, there is NO SUCH THING as a low spin, high launch shaft ? So, a shaft can only be either low/low or high/high ? 
T : Shafts can range from low/low to high/high and everywhere in between, but from the bend profile design of a shaft you cannot have a high/low or a low/high.   The reason is because of how the shaft bends forward fduring the downswing.   The shaft bends over its full length in a continuous curve.  If the shaft is more stiff then it bends forward less so the dynamic loft increase from the forward bending of the shaft at impact is less.   If the shaft is less stiff it bends forward a little more so the dynamic loft increase from the increased forward bending of the shaft is more.  You cannot possibly have a shaft that bends in such a way to be high launch low spin or low launch and high spin.  

A : OK, then why are some shaft manufacturers openly « marketing » some of their shafts as « low spin, high launch » , which would be best of both worlds ?  
T :because in marketing they can say anything they want and they know that no one is going to take any action against them.  Marketing claims on golf equipment have gotten out of hand lately with companies saying about anything they want to try to get golfers to buy their products. 

A : On to something else … Is there also such a thing as a « low spin » driver head or do we have another myth here ?
T : If the CG in the head is closer to the face, it will generate a lower launch angle with less spin for its loft because of the way that the forward CG reduces the forward bending of the shaft at impact.  But this ONLY happens for golfers with a late to very late release.   And if the CG in the head is farther back from the face, it will generate a slightly higher launch angle with a little more spin for its loft because of the way that the more rear located CG increases the forward bending of the shaft at impact.  But this also ONLY happens for golfers with a late to very late release.  

A : Many experts advocate the « best impact » on a driver being slightly ABOVE the center of the face because it will promote a higher launch and lower spin (vertical gear effect)., which makes sense. Is this true or also a myth ? Or is it true only for certain heads ?
T : no, this is true for all driver heads.  When you hit the ball a little bit above the CG on the face, this creates a higher launch lower spin situation.  This is the only way you can achieve higher launch with lower spin, not from the shaft.   Due to the fact that all driver heads have a vertical roll radius up and down on the face, there is more loft at the upper part of the face.  So if you hit the ball above the CG on the upper 1/3 of the face height, you are hitting the ball where there is more loft than there is in the center of the face.  that’s where the higher launch comes from.

Then when you hit the ball above the CG, this causes the head to rotate ever so slightly around the horizontal axis through the CG to create what is called a vertical gear effect.   The vertical gear effect is what generates lower spin.   So this is no myth.  This does work and it works with every driver head.   But it requires real precision to always hit the ball a little bit above the CG so this is something that a better player can take advantage of more than an average player can. 

A : Let’s talk about roll. As you know, some golfers have more roll when hitting a driver than other golfers who sometimes have no roll at all ! What are the parameters responible for roll ?

T : First of all, a golfer with a more upward angle of attack is going to generate a higher launch angle but with lower spin with any given loft angle on a head. And a golfer with a more downward angle of attack will usually generate a lower launch angle but with more spin for any given loft on a head. It is also true that as clubhead speed increases, the spin of the shot always increases. But as clubhead speed increases, the launch angle does not change at all and is always a product of the loft on the head plus the effect of the angle of attack for all golfers.  In addition, as loft increases, the spin always increases for all golfers – but if the golfers have different angles of attack, the loft changes may or may not result in different launch angles.   So the two launch parameters of launch angle and spin are not always related to each other – the different characteristics of the golf swing can make them act differently and separately from each other.   When a golfer has very little to no roll of the ball after landing, it is always because the angle of descent of the ball to the ground is too high of an angle. But the reason for why the angle of descent of the shot could be too high can be from several reasons – using too much loft, having too much dynamic loft on the head at impact due to swing errors such as letting the clubhead pass the hands before impact, having too much spin on the shot also from using too much loft or from letting the clubhead pass the hands before impact. No matter what, the only way that an equipment change can lower the angle of descent of the shot to try to get more roll is to use less loft on the club. Only if the golfer has been using a shaft that is much too flexible for his swing can a change to a stiffer shaft help to increase roll, but even then it would be a smaller effect on roll than would a decrease in loft. But of course the problem with using a lower loft to get more roll is that you also decrease the carry distance. If the fairways are hard and dry, this is not a problem. But if the fairways are wet or longer in grass length, then you have to find a balance between a lower launch angle to encourage more roll, but still with enough launch angle to get reasonable carry distance too.  In the end, if the golfer has swing errors of either letting the clubhead pass the hands before impact, or if he has a downward angle of attack with the driver and woods, there really are very few things you can do from an equipment standpoint to get more roll of the ball after landing – less loft on the head is about the only thing you can try. So in such cases, when the golfer either lets the clubhead pass the hands before impact OR has a downward angle of attack or both, nothing good is going to happen to his roll of the ball until he takes lessons to improve these problems.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *