Conversations avec Tom WISHON (3)

Tom Whishon, club builder and fitter
Tom Whishon, club builder and fitter

 

 

 

 

 

 

Interview réalisée entre minuit et deux heures du matin : Bordeaux / Durango (Colorado), suite à mon article sur les innovations de Tom qui ont boulversé l’industrie du golf de ces 20 dernières années : « http://33golflab.com/wp/2017/09/rendez-cesar-ce-appartient-cesar/ »

J’ai posé plusieurs questions posées à Tom … je vous donne une réponse livrée ici en exclusivité.

Bonne lecture !

(Traduction française )

ARNAUD : Tom, si tu devais te projeter dans le passé … quelle fut ta plus grande création ?

TOM : Cela me prendrait beaucoup de temps pour répondre à cette question … je peux certainement en citer quelques unes qui me viennent à l’esprit ce soir, mais depuis que j’ai créé plus de 350 « design » de têtes depuis 1986, je risque d’en oublier pas mal car ça se bouscule un peu dans ma tête ! Alors, si je devais en citer juste une, là, maintenant : ce serait la découverte de la façon de pouvoir pousser le COR (Coef. de Restitution) au maximum légal sur des têtes de bois de parcours, d’hybrides et de fers … 10 ans avant que les « grandes » marques puissent le faire. C’était au début des années 2000. Lorsque l’USGA et le R&A ont acté la limite de COR en 1998, la limite ne concernait que les drivers, pas les bois de parcours ni les hybrides, parce que l’USGA et tous les autres croyaient que cela ne serait jamais possible d’atteindre cette limite, à part sur des faces de drivers. Ils pensaient tous qu’il fallait une face suffisamment grande pour le faire, pour pouvoir permettre à la face d’avoir un effet trampoline.

Mais, j’avais acquis suffisamment d’expérience en métallurgie pour savoir comment le faire sur des faces plus petites, et même sur une face de fer.

Un des moments les plus drôles de ma carrière fut lorsque je reçus les résultats pour mon prototype de bois de parcours, le 515GT. Le bois 3 prototype avait un COR de 0.845, le bois 5 un COR de 0.837 et le bois 7 un COR de 0.830. Continue reading « Conversations avec Tom WISHON (3) »

Rendez à César ce qui appartient à César !

Tom Whishon, club builder and fitter

Cette allocution, que l’on retrouve dans le Nouveau Testament (« Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu »), est désormais devenue expression courante pour exprimer le mérite que l’on doit attribuer d’une chose (son origine) à son auteur.

Dans le monde du golf, il est hélas bien rare que l’on rende hommage à ceux qui sont à l’origine de véritables innovations. Pire, certains arrivent à s’en attribuer l’origine à force de matraquage publicitaire : « repetition is persuasion » disait ainsi Ted Bates, un des fondateurs de la théorie publicitaire.

Alors pour ceux qui parmi vous jouent des clubs de Tom Wishon, et dont les partenaires de jeu parfois se moquent en disant « c’est quoi cette marque ? », voici quelques repères chronologiques qui leur permettront j’espère, à leur prochaine partie, de leur donner de quoi réfléchir… la liste décrite ci-dessous n’est pas exhaustive ! A ce jour, Tom a accumulé 50 brevets qui le placent en tête, et de loin, de toutes les innovations majeures dans le domaine de l’équipement de golf de ces 20 dernières années. Tom est en pré-retraite depuis 2017 mais je sais qu’il travaille toujours à de nouvelles innovations !

DRIVER DESIGN

1994 : première tête de driver en bois persimon avec un volume supérieur à 250cc

1996 : première tête de driver avec un système de poids au talon pour renforcer le draw

1997 : première tête de driver en métal avec un volume supérieur à 350cc

1997 : premier driver avec une face trampoline « cup face » en titane

2000 : premier driver « illégal » dépassant la limite légale de COR de 0,830 (pour la marque Snake Eyes)

2001 : premier driver avec une face de loft constante (Constant Roll Technology) pour homogénéiser l’angle de lancement

2004 : premier driver avec un centre de gravité reculé de plus de 40mm en arrière de la face pour augmenter l’angle de lancement

2006 : premier driver « illégal » à dépasser un COR de 0,900 Continue reading « Rendez à César ce qui appartient à César ! »