Conversations avec Tom WISHON (3)

Tom Whishon, club builder and fitter
Tom Whishon, club builder and fitter

 

 

 

 

 

 

Interview réalisée entre minuit et deux heures du matin : Bordeaux / Durango (Colorado), suite à mon article sur les innovations de Tom qui ont boulversé l’industrie du golf de ces 20 dernières années : « http://33golflab.com/wp/2017/09/rendez-cesar-ce-appartient-cesar/ »

J’ai posé plusieurs questions posées à Tom … je vous donne une réponse livrée ici en exclusivité.

Bonne lecture !

(Traduction française )

ARNAUD : Tom, si tu devais te projeter dans le passé … quelle fut ta plus grande création ?

TOM : Cela me prendrait beaucoup de temps pour répondre à cette question … je peux certainement en citer quelques unes qui me viennent à l’esprit ce soir, mais depuis que j’ai créé plus de 350 « design » de têtes depuis 1986, je risque d’en oublier pas mal car ça se bouscule un peu dans ma tête ! Alors, si je devais en citer juste une, là, maintenant : ce serait la découverte de la façon de pouvoir pousser le COR (Coef. de Restitution) au maximum légal sur des têtes de bois de parcours, d’hybrides et de fers … 10 ans avant que les « grandes » marques puissent le faire. C’était au début des années 2000. Lorsque l’USGA et le R&A ont acté la limite de COR en 1998, la limite ne concernait que les drivers, pas les bois de parcours ni les hybrides, parce que l’USGA et tous les autres croyaient que cela ne serait jamais possible d’atteindre cette limite, à part sur des faces de drivers. Ils pensaient tous qu’il fallait une face suffisamment grande pour le faire, pour pouvoir permettre à la face d’avoir un effet trampoline.

Mais, j’avais acquis suffisamment d’expérience en métallurgie pour savoir comment le faire sur des faces plus petites, et même sur une face de fer.

Un des moments les plus drôles de ma carrière fut lorsque je reçus les résultats pour mon prototype de bois de parcours, le 515GT. Le bois 3 prototype avait un COR de 0.845, le bois 5 un COR de 0.837 et le bois 7 un COR de 0.830. Continue reading « Conversations avec Tom WISHON (3) »

ARGOLF, une réussite à la Française !

headerARGOLF

En 2010,un couple de deux ingénieurs aéronautiques passionnés de golf, Sonia et Olivier COLAS, décident d’utiliser leur savoir faire en design et ingéniérie aéronautique et créent une marque spécialisée dans les putters de golf qu’ils vont baptiser ARGOLF , « AR » pour Côtes d’Armor en Bretagne. Un pari fou pour deux raisons : tout d’abord, une concurrence internationale croissante sur ce segment de golf, largement dominée par des marques américaines de renom (Scotty Cameron, Odissey, PING, NIKE, CLEVELAND …) mais aussi car jamais une marque française n’avait réussi à se creuser un sillon dans l’industrie des clubs de golf.

Et c’est pourtant en jouant la carte du « made in France » que cette petite PME aura réussi à s’imposer au bout de quelques années seulement ! Continue reading « ARGOLF, une réussite à la Française ! »

Interview de Tom WISHON sur les STERLINGs à taille constante

Tom Whishon, club builder and fitter
Tom Whishon, club builder and fitter

 

 

 

 

 

 

Arnaud : Hi Tom. I have so many questions to ask about the STERLINGs ! Maybe we should start by the beginning : what was the « genesis » of the single length irons ?

Tom : In the fall of 2013, a golf professional named Jaacob Bowden came to visit me in Durango (Colorado) at our company. His reason for visiting was to talk to me about the concept of single length irons, to ask me what I thought about it, and to ask me if I wanted to get involved in a project with him to design a new set of single length irons. Jaacob is an American golf pro who at that time was living with his wife in Zurich. Jaacob would play the occasional European Tour event when he could qualify and he operated a website in which he offered golf swing coaching and swing speed training advice and programs to help golfers. Jaacob liked the concept behind single length iron design – same swing feel for potentially improved shot consistency because of every club being the same length, same total weight, same shaft, same swing weight, same balance point. But he had tried all of the existing single length sets at that time and always had something he did not like about them – sometimes the low loft iron distances were too short, sometimes the high loft iron/wedge distances were too long, and sometimes the distance gap between the irons was too small. So he asked me if I could design a single length set that could be better than what was available or had been available in the past. For me, the fun in clubhead design has always been to do something new, different, something that hadn’t been done before. But Jaacob threw one more challenge at me – he wanted the single length of all the irons in the set to be an 8 iron length. Why? Because every golfer can hit an 8 iron pretty well, even the golfers with a 30 handicap.

Arnaud : Yes, I’ve read lots about the different « trials » of single length during the 80s and 90s, and notably the EQL by Tommy Armour. Can you tell us a bit about these designs ? Why did they fail ? Continue reading « Interview de Tom WISHON sur les STERLINGs à taille constante »