Lexique Clubmaking

A

Acier carbone : matériau utilisé dans le forgé. Il existe différents types : le S20C, S25C, S35C, … plus le chiffre est faible, plus le contact de balle sera doux.

Alignement (de shaft) : technique utilisée par les artisans clubmaker qui consiste à localiser l’épine du shaft (ligne invisible la plus résistante à la torsion) et aligner le shaft en conséquence. Celui-ci ne sera quasiment jamais aligné avec le logo !

B

Balance point : point d’équilibre du shaft. La répartition du poids d’un shaft varie d’un modèle à l’autre. Certains auront plus de poids en bas, d’autres, en haut. Ce point d’équilibre influence l’équilibre général du club.

Balance (de swingweight) : machine inventée par le clubmaker Robert Adams dans les années 1920 et toujours utilisée aujourd’hui par les fabricants. Cette balance permet de définir l’équilibre global d’un club de golf, en utilisant des lettres (de A à E) et des chiffres (de 0 à 9).

Bending : « tordre » en anglais. Un clubmaker passe beaucoup de temps à « tordre » ou régler des fers et des wedges en loft et lie, sachant qu’il existe des variations de fabrication chez certains fabricants de +/- 2°. Ainsi, un wedge estampillé 58° peut tout aussi bien faire 56° que 60° …

C

Cast : terme utilisé pour désigné un fer « moulé ». Il existe différents matériaux ayant des caractéristiques différentes de durabilité, sonorité, COR, résistance à la corrosion et capacité à être « tordu » en loft et lie.

Cavity back : fer avec une cavité permettant d’augmenter le M.O.I et de jouer sur le centre de gravité. Les « CB » ont été popularisées dans les années 70 en se basant sur l’étude des raquettes de tennis !

Clubmaker : « artisan » qui fabrique (assemble) des clubs de golf dans un atelier selon un cahier des charges très rigoureux défini après un fitting.

Conique : se dit d’un shaft de fer (« taper » en anglais) dont le tip (partie basse) ne peut pas être coupé au montage.

Cup Face : technique qui permet d’augmenter le COR sur une face de bois ou de fer. On peut parler d’effet « trampoline ».

D

Diamètre (de shaft) : Historiquement, les shafts ont eu des diamètres bien différents. Pour un ingénieur de shafts, jouer sur le diamètre est la façon la plus commune pour altérer la flexibilité d’un shaft : plus le diamètre est épais, plus le shaft est rigide et vice-versa.

F

Ferrule : petite partie en plastique faisant la jonction entre la tête et le shaft, dans un souci d’esthétique.

Flighted : terme désignant une typologie (très rare) de shafts pour fers dont le point de flexion varie : bas sur les longs fers pour une trajectoire plus haute, haut sur les petits fers pour une trajectoire plus basse.

FLOing : Flat Line Oscillation. Technique au laser qui permet l’alignement de shaft.

Forgé : technique de fabrication d’une tête de fer avec de l’acier carbone et utilisant des presses pour comprimer l’acier. Les forges américaines et européennes ont disparu et on ne les trouve plus aujourd’hui qu’en Asie, principalement au Japon. Le forgé entraine une grande douceur et permet de « tordre » un fer en loft et lie beaucoup plus facilement qu’un fer moulé.

G

Graphite : les premiers shafts en graphite sont apparus au début des années 1970 en Californie avec la marque ALDILA. Mais il faut attendre les années 1990 pour qu’ils deviennent populaires auprès des joueurs pros et amateurs.

Grinds : to « grind » en anglais signifie meuler, aiguiser. Et l’on retrouve sur certains wedges beaucoup de grinds différents qui permettront de peaufiner son jeu d’approche.

H

Hard stepping : technique permettant au clubmaker de rigidifier un shaft pour fer conique.

Hickory : l’essence de bois massivement utilisée par les premiers clubmakers, jusque dans les années 1920 où il sera supplanté par l’acier. Aujourd’hui il existe des Associations de « fans » de clubs en Hickory, et même un US Open !

Hosel : toute tête de golf (à part certains putters) a un hosel (tige) qui permet d’insérer le shaft et le maintenir de façon sécurisée. Les hosels peuvent avoir des diamètres différents selon les fabricants.

Hertz : mesure utilisée à la fin des années 1970 pour mesurer la fréquence d’un shaft par le père de Kim Braly. Celui ci s’en servira pour concevoir les fameux shafts RIFLE et PROJECT X. Ainsi, la codification « 5,0 » correspond à une fréquence de 5 Hertz.

Hotmelt : technique « secrète » de certains clubmakers permettant d’injecter du poids dans une tête de bois. Très courant sur le circuit pro.

L

Lead tape : bande de plomb autocollante qui permet d’alourdir une tête de club. On en voit beaucoup lorsqu’on s’approche des sacs de joueurs professionnels !

M

Moulé : technique de fabrication d’un fer popularisée par le fondateur de PING, Karsten Solheim, dans les années 1960/70. Le fer est fabriqué à base de liquide chaud introduit dans des moules en cire. Cette technique représente aujourd’hui environ 85% des fers vendus dans le monde. Mais il reste 15% de « puristes » du forgé !

P

Paint fill : technique utilisée permettant de peindre les gravures (logo, chiffres, …) sur une tête de fer ou de wedge.

Parallèle : se dit d’un shaft dont la partie basse a un diamètre constant sur une certaine longueur, permettant au clubmaker de « couper » là où bon lui semble pour obtenir la rigidité souhaitée.

Poids : un clubmaker peut « jouer » sur le poids du grip, du shaft, et de la tête. Les variations sont telles qu’elles mériteraient un article entier à ce sujet !

R

Rainures : elles permettent (comme pour un pneu de voiture) une meilleure friction avec la balle, générant un meilleur backspin. En 2010, les autorités ont légiféré sur un volume maximum pour les rainures, entrainant des changement notamment sur les wedges.

S

Soft stepping : terme désignant une technique permettant au clubmaker d’adoucir un shaft

Steelfiber : nom générique d’un shaft américain très utilisé sur le circuit pro sénior et LPGA à base de fibres d’acier (mélange de graphite et d’acier).

Stamping : nom donné à une technique permettant de graver des lettres, chiffres, initiales … sur une tête de fer mais plus souvent une tête de wedge, dans un souci de customisation.

T

Titane : matériau ayant révolutionné les drivers de golf dans les années 90 : deux fois plus léger que l’acier mais aussi résistant, il a permis de passer de têtes de driver d’un volume de 300cc à 460cc en quelques années !

Trimming : terme désignant la « coupe » désirée sur un shaft, en tip et en butt pour obtenir la longueur et la rigidité souhaitée.

U

U groove : rainure en U

V

V groove : rainure en V