Les différents types de Grinds / wedging

Les différents types de Grinds / wedging

Vous avez été nombreux à me demander plus de renseignements sur le wedge fitting (voir vidéo) et sur les différents « grinds » que l’on peut trouver actuellement sur le marché.

« To grind » en anglais signifie aiguiser, polir. Et c’est effectivement en utilisant une meuleuse à couteaux (de différentes tailles et textures, du grain le plus épais au plus fin) que les « grind masters » peaufinent cet art depuis des décennies, chacun avec son savoir faire bien particulier.

Prenons comme exemple le célèbre Bob Vokey. D’abord clubmaker indépendant, il rejoint TAYLOR MADE de 1986 à 1991, travaille ensuite avec Gary ADAMS (le père du bois en métal) avant de rejoindre finalement TITLEIST en 1996. Aujourd’hui, à 72 ans, il continue d’exercer sa passion pour les wedges chez TITLEIST. On lui doit certains « grinds » qui demeurent aujourd’hui encore très utilisés par les professionnels, comme le fameux « M Grind » (de « Most prefered », le grind préféré de Vokey).

Carlton Masui est un autre « grind master » qui travaille pour Hakusa (on lui doit les éditions limitées « tbc’d » ce qui signifie Tuned By Carlton) et qui a inventé le « P Grind » (pour Pre worn) pour sa marque de wedges CHIKARA, l’un des grinds les plus difficiles à réaliser.

Chez MIURA, il y a le le père, Katsuhiro Miura, créateur du phénoménal « K Grind » et maintenant le fils, Yoshitaka, qui a créé récemment le « Y grind ».

Les grinds que nous décrivons ici sont les plus couramment utilisés. Des petites illustrations permettront de mieux comprendre comment ils sont faits et en en quoi il peuvent améliorer vos approches !

Read more…

This site is protected by wp-copyrightpro.com