Le réglage des

Le réglage des « lie » de vos fers

Vidéo « résumé de l’article » :

Image de prévisualisation YouTube

Un des aspects clés d’une série de fers adaptée à un joueur est l’angle formé par la semelle du club, relative à l’inclinaison du shaft, appelé « lie ». Or, comme beaucoup d’autres paramètres clés d’un club (le loft, la taille, le flex), il n’a jamais existé aucun standard au sein de l’industrie et des différents fabricants, à tel point que le mot « standard » n’a d’ailleurs aucun sens. Nous pouvons juste repérer, d’année en année, des « moyennes » de fabricants, et se baser dessus comme sorte de référence. Il n’est pas rare de trouver ainsi des écarts de +/- 2 degrés de « lie » et, comme nous allons le développer dans cet article, s’apercevoir que cet écart peut avoir des conséquences très importantes sur la direction de vos coups, et leur répétition.

1.Définitions

Le « lie » d’un club s’exprime en degrés. Plus le degré augmente, plus on dit que le club est « upright », plus il est faible et plus il devient « flat » :

diagram

2. Incidences du « lie » sur la trajectoire et la dispersion des coups

Commençons par un exemple concret. Afin de valider personnellement deux des « théories » du clubfitting en matière d’angle de semelle, j’ai assemblé un gap wedge avec un lie de 61°, soit environ 3° plus « flat » que la moyenne observée parmi les fabricants (environ 64°). Le résultat ne s’est pas fait attendre : des coups en push qui tombaient tous à environ 6 mètres à droite de ma cible (sur un coup de 95 mètres). Soit toute la différence entre une opportunité de birdie et un par sauvé souvent de justesse si l’on tombe dans un bunker à côté du green !

Cette expérience m’a permis de valider DEUX POINTS fondamentaux que l’on retrouve dans tous les livres de clubfitting : Read more…

This site is protected by wp-copyrightpro.com