Entretien avec Joël Bernard (Moncoachdegolf.fr)

Entretien avec Joël Bernard (Moncoachdegolf.fr)

Le célèbre coach Joël BERNARD (moncoachdegolf.fr) m’a interrogé ce mois ci au sujet des clubs à taille constante. Un débat en deux parties :

Fabrication des têtes VEGA au japon

Voici une vidéo qui montre toute la philosophie et les étapes de fabrication des têtes forgées Vega à Kobe, au Japon :

Image de prévisualisation YouTube

Le 15ème club

Article rédigé par Clément DUBOURG, opticien (et golfeur passionné).

webmd_rf_photo_of_glasses_on_golf_course

Cela semble une évidence, mais rappelons le : le golf est un sport de cible. Certes la technique et le mental ont leur importance mais il reste un jeu d’adresse où la vue est sollicitée à chaque instant, notamment sur les greens lors de la lecture des pentes. Il est donc important de bien voir pour mieux jouer ou simplement profiter de la beauté du parcours le jour où le swing nous abandonne.

Vous ne l’avez peut être pas remarqué en regardant les tournois à la télévision, que ce soit le PGA, EPGA, LPGA ou le champions Tour, mais il est rarissime de voir un ou une joueuse pro avec des lunettes. Quelques exceptions notables cependant  : Kenny Perry, Hale Irwin ou encore Padraig Harrigton.

irwin

Une étude de l’INSEE de 2012 nous dit pourtant que deux français sur trois portent des lunettes correctrices :

90% +55ans

49% 18-54ans

On peut alors se poser 3 questions:

– les joueurs se privent d’une vision performante ?

– ils portent des lentilles de contact ?

– ils ont subit une opération au laser ?

Vous l’aurez compris, les opérations par chirurgie et le port de lentilles sont les plus courantes sur les circuits pro.

Nous allons passer en revue les défauts et les corrections les plus adaptées au golfeur.

I. Les défauts visuels et le golf

  1. Le golfeur et la myopie

Le myope a une mauvaise vision de loin, mais voit très bien de près, ce qui ne lui apporte rien pour la pratique de son sport favori.

En général il joue avec ses lunettes et ne les quitte pas. Il faut donc des lunettes avec un bon champ visuel et assez stables pour éviter d’être gêné lors du swing .

Les lentilles, quant à elles, vont présenter plusieurs avantages, notamment donner un maximum de confort par rapport au champ visuel et une bonne qualité de vision. Elles sont également plus confortables par temps pluvieux ou par temps chaud (pas de formation de buée dans ces deux cas).

Surtout elles redonnent une vision plus naturelle car les verres pour corriger la myopie ont un effet loupe inversé : et oui , le myope y voit en réalité plus petit avec les lunettes.

Le port de lentilles évitera donc une modification de la vision du parcours.

  1. le golfeur et l’hypermétropie

Les cas d’hypermétropie représentent la majeure partie d’entre vous.

L’hypermétrope y voit très bien de loin et de près mais cela lui demande un effort accommodatif, un peu comme une mise au point avec un appareil photo, pouvant entrainer des maux de tête. En général, il joue sans lunettes sauf si la correction est importante.

Les lunettes sont une bonne solution pour lui. Les verres corrigeant l’hypermétropie sont des verres convexes entrainants un effet grossissant. Les lentilles ont des avantages mais a l’inverse du myope (effet rapetissant des verres correcteurs) il perd l’effet grossissant des lunettes.

  1. le golfeur et l’astigmatisme

L’astigmatisme est une déformation de l’œil qui entraine une déformation des images sur la rétine. C’est un défaut est très gênant car il déforme la vision au niveau des horizontales et des verticales. L’œil ne peut pas compenser tout seul l’astigmatisme, seul les lunettes et les lentilles peuvent redonner un confort de vision (il est parfois difficile de corriger certains astigmatismes par des lentilles de contact). La correction joue un rôle très important notamment dans la lecture des pentes et surtout la qualité de vision.

  1. le golfeur presbyte

Il porte des verres progressifs, le plus délicat pour la pratique du golf car ce sont des verres qui engendrent des déformations (du fait qu’il y ait trois corrections dans le verre : dans le haut la vision de loin, au milieu la vision intermédiaire et dans le bas la vision de près) qui sont très gênantes notamment dans la vision dynamique et à l’adresse.

De nombreux joueurs et joueuses préfèrent se passer de lunettes car ils ne sont pas à l’aise avec.

Le bas du verre sert pour la vision de près ce qui correspond à une vision nette à 40cm. Or, à l’adresse, la balle se trouve entre 1m50 et 1m80. Il est donc impossible d’avoir une posture naturelle avec un équipement progressif dit « traditionnel »

II. les solutions aux verres progressifs

Heureusement, il existe des solutions qui vont permettre de réduire considérablement (et non enlever) la gène du verre progressif.

*La première : jouer avec des lunettes de loin

Avantages : champ visuel le plus performant et aucune déformation

Inconvénients : on ne peut pas lire avec et ce sera une utilisation restreinte.

*La seconde : un verre ‘’sport’’ qui reste un progressif mais qui privilégie la vision dynamique et le champ visuel. La zone de vision de près est réduite elle a donc moins d’impact a l’adresse.

Avantages : – champ visuel en vision de loin élargie

– réduction des effets de tangage

– excellente vision dynamique

– possibilité de lecture (noter un score par exemple)

– polyvalence ( conduite, plage ,ville)

Inconvénients : – cela reste un verre progressif

*La troisième : un verre pour la conduite

Et oui : il a en effet un champ visuel panoramique en vision de loin et aussi en vision intermédiaire : la balle a l’adresse.

C’est le verre qui , dans la pratique du golf, donne le meilleur compromis.

Avantages :

  • champ visuel panoramique en vision de loin et vision intermédiaire
  • possibilité de les porter pour conduire et se balader

Inconvénients : peu de vision de près mais vous pouvez tout de même lire mais avec moins de confort qu’un progressif traditionnel

III. Solution pour le non presbyte

Un verre traditionnel vous donnera pleinement satisfaction, cependant la technologie est passée par là… elle permet aujourd’hui de fabriquer des verres sur mesure de haute définition (HD) qui sont taillés au laser et permettent d’augmenter le contraste de 30% sans aucune déformation dans le verre.

On retrouve alors une vision identique à celle des lentilles.

IV. Un peu de santé visuelle

Le golf est un sport d’extérieur, ce qui est merveilleux avec les verres optiques aujourd’hui c ‘est qu’en plus de vous corriger la vue ils vous protègent les yeux des UV grâce à la matière et aux traitements antireflets.

Une transmission à la lumière de 99,9% donne une transparence accrue et un filtre 100% UV protège un maximum.

V. Un choix infini

Le choix des verres est très important car il est personnalisé, on n’achète pas un verre de lunettes comme on achète un paquet de pâtes ! Il est impossible de choisir seul un verre car il existe :

4 traitements antireflets

4 matières de verres

53 teintes différentes

17 effets miroités

4 generations de verres

1 possibilité de faire des verres sur mesure

3 couleurs de verres polarisés

Pour vous simplifier le calcul cela donne environ 20000 possibilités car les traitements ne sont pas forcement compatibles entre eux.

Votre opticien aura dans ce cas un rôle très important car il doit vous aider à faire votre choix en s’intéressant à votre demande. Il devra aussi vous faire essayer au préalable la correction pour vous mettre en situation et vous faire plusieurs propositions adaptées à vos besoins.

Vous l’avez bien compris la vision a un rôle très important dans le GOLF, un équipement adapté peu vraiment vous changer la vie et il peut devenir votre 15ème club !

perry-847-halleran

Pour toute question à Clément DUBOURG sur ce sujet : dub47@hotmail.fr

This site is protected by wp-copyrightpro.com