Rendez à César ce qui appartient à César !

Rendez à César ce qui appartient à César !

Tom Whishon, club builder and fitter

Cette allocution, que l’on retrouve dans le Nouveau Testament (« Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu »), est désormais devenue expression courante pour exprimer le mérite que l’on doit attribuer d’une chose (son origine) à son auteur.

Dans le monde du golf, il est hélas bien rare que l’on rende hommage à ceux qui sont à l’origine de véritables innovations. Pire, certains arrivent à s’en attribuer l’origine à force de matraquage publicitaire : « repetition is persuasion » disait ainsi Ted Bates, un des fondateurs de la théorie publicitaire.

Alors pour ceux qui parmi vous jouent des clubs de Tom Wishon, et dont les partenaires de jeu parfois se moquent en disant « c’est quoi cette marque ? », voici quelques repères chronologiques qui leur permettront j’espère, à leur prochaine partie, de leur donner de quoi réfléchir… la liste décrite ci-dessous n’est pas exhaustive ! A ce jour, Tom a accumulé 50 brevets qui le placent en tête, et de loin, de toutes les innovations majeures dans le domaine de l’équipement de golf de ces 20 dernières années. Tom est en pré-retraite depuis 2017 mais je sais qu’il travaille toujours à de nouvelles innovations !

DRIVER DESIGN

1994 : première tête de driver en bois persimon avec un volume supérieur à 250cc

1996 : première tête de driver avec un système de poids au talon pour renforcer le draw

1997 : première tête de driver en métal avec un volume supérieur à 350cc

1997 : premier driver avec une face trampoline « cup face » en titane

2000 : premier driver « illégal » dépassant la limite légale de COR de 0,830 (pour la marque Snake Eyes)

2001 : premier driver avec une face de loft constante (Constant Roll Technology) pour homogénéiser l’angle de lancement

2004 : premier driver avec un centre de gravité reculé de plus de 40mm en arrière de la face pour augmenter l’angle de lancement

2006 : premier driver « illégal » à dépasser un COR de 0,900

IRON & WEDGE DESIGN

1995 : premières têtes de fer à utiliser le procédé « CNC Milled »

1997 : premières têtes de fer à utiliser une face en titane pour plus d’effet trampoline

2000 : premières têtes avec un corps forgé et face fine pour plus d’effet trampoline

2007 : premier wedge CNC Milled à utiliser des « micro rainures » pour augmenter le backspin

2010 : premières têtes de fers forgés à s’approcher de la limite légale de 0,830 de COR

FAIRWAY & Hybrid DESIGN

1995 : premier bois de parcours à utiliser une ferrule adaptable pour changer l’angle de la face et le lie 

1998 : première tête de bois de parcours à utiliser du « maraging steel » pour augmenter le COR

2004 : premier bois de parcours à atteindre la limite de 0,830 de COR

2008 : premier hybride avec un COR maximum légal de 0,830 et un shaft de bois de 0,335

 

Pour toute question relative à ce sujet : arnaud@33golflab.com

Trackbacks for this post

  1. Conversations avec Tom WISHON (3) | 33 Golf Lab - Clubfitter & Clubmaker Indépendant - Clubs de golf sur-mesure et réparations toutes marques

Leave a Reply

This site is protected by wp-copyrightpro.com