Nouveautés 2019

Nouveautés 2019

Voici quelques nouveautés sorties courant 2019 et disponibles chez 33GOLFLAB :

  • putting : le célèbre designer Tom WISHON lance 4 modèles de putters baptisés « cavity black », 1 lame et 3 maillets, customisables en longueur, lie et loft après fitting. La cavité permet d’augmenter le Moment d’inertie de la tête et ainsi pardonner davantage les décentrages. 
  • fers : nous travaillons désormais avec la marque japonaise GRINDWORKS qui a lancé notamment le modèle DP-2, spécialement conçu pour les séniors à vitesse lente et modérée. Tête très puissante et forgée (douceur à l’impact) facile à jouer, pour tous niveaux. Pour en savoir plus sur ce modèle voici le lien fabricant : http://en.grindworks.jp/products/grindworks-forged-dual-pocket-iron/
  • hybride : Tom WISHON a conçu une tête d’hybride qui glisse beaucoup mieux dans le rough (système de rails sous la semelle) et très facile à jouer sur fairway. C’est le modèle 318RS que vous pouvez visualiser ici : http://wishongolf.com/designs/hybrid-irons/318rs-hybrid-irons/
  • le shaft UST Mamiya « HELIUM » a été conçu avec des matériaux très légers mais supers résistants, augmentant la stabilité à l’impact. Un shaft à recommander pour les séniors en quête à la fois de distance ET de stabilité. Poids : 55 grammes. Flex : A (senior) et R (regular)
  • la célèbre marque de shafts KBS lance un shaft en graphite pour fers de très haute performance, baptisé « MAX GRAPHITE ». 4 poids disponibles : 55/65/75/85
  • AEROTECH lance un nouveau modèle de SteelFiber (mélange de graphite et de fibre d’acier) baptisé Steelfiber FC (pour « flight control »). Par rapport au Steelfiber classique, c’est une trajectoire plus haute qui est au rendez vous. 
  • TRUE TEMPER lance un shaft acier de 95 grammes baptisé « ELEVATE » qui comme son nom l’indique est un shaft pour trajectoire plus haute. Ce shaft combine également une technologie de suppression des vibrations (que l’on peut reprocher parfois à l’acier). Un shaft idéal pour les golfeurs à vitesse modérée qui préfèrent l’acier au graphite. Disponible en flex Regular.
  • le leader des grips de putters, SUPERSTROKE, revoit toute sa gamme de grips, baptisés « TRAXION », en différentes tailles. A noter le modèle « CLAW » conçu spécifiquement pour ceux qui utilisent un grip en pince.

 

Pour toute info sur ces produits, contactez nous par email ou par téléphone. 

Innovations shafts / 2018

Innovations shafts pour 2018

Par Arnaud MAURIN / 33GOLFLAB

Cet article n’a pas pour vocation de présenter la liste exhaustive des nouveautés produits par fabriquant, mais de présenter certaines innovations intéressantes en cette année 2018.

  1. La technologie AMT (Ascending Mass Technology)

amtQu’est ce que c’est ?

Lorsqu’on scrute les shafts présents dans un sac classique, on s’aperçoit que les poids sont rangés de façon croissante. Ainsi on trouvera du 50/60 grammes en moyenne pour un driver, 60/80 grammes pour des bois de parcours, 70/90 pour des hybrides, 90/120 pour une série de fers et 100/130 pour des wedges et le putter.

Mais si l’on isole une série de fers, cette logique n’est pas respectée. Ainsi tous les shafts dits « parallèles » (.370) sont des shafts à poids descendant (descending mass), et la majorité des shafts dits « taper » (.355) sont à poids constant. Par exemple le XP95 qui va peser 95 grammes précisément du fer 4 au PW, ou le Steelfiber CW (« constant weight »).

True Temper sort donc des shafts à poids croissants dits AMT pour 2018, disponibles en 3 catégories de poids :

  • AMT ROUGE : de 94 à 106 grammes, trajectoire globale haute
  • AMT BLACK : de 94 à 116 grammes, trajectoire globale mid
  • AMT BLANC : de 102 à 130 grammes, trajectoire globale basse

Pour quel type de joueur ?

Ces shafts offrent une alternative intéressante pour le joueur qui aura tendance à avoir une trajectoire trop basse sur les longs fers et trop haute sur les petits fers. La technologie AMT permet de « lisser » la hauteur de balle entre chaque club.

Est ce vraiment nouveau ?

Non. Cette technologie ou plutôt « philosophie » existe depuis longtemps mais n’a jamais vraiment ouvert ses portes au grand public. Ainsi la marque AEROTECH avait sorti en 2010 le shaft « player » qui était un AMT mais a vite été retiré de la vente, sans doute pour des raisons commerciales (demande trop faible, coût de fabrication élevé).

players

 

  1. Les fibres en titane

Qu’est ce que c’est ?

La marque AEROTECH, spécialisée dans les fibres d’acier (avec son modèle culte, le Steelfiber, disponible pour les fers, les hybrides, et désormais les bois) lance en 2018 un shaft pour bois à base de fibres en titane. On connait le bénéfice du titane sur les faces de drivers et bois de parcours : extrême légèreté, grande résistance aux chocs, optimisation du COR (coef. De restitution). C’est ce bénéfice que la marque américaine a pu développer sur des shafts, promettant une dispersion des coups grandement améliorée, voire un gain en distance de par sa légèreté.

Ce shaft est disponible en version PRO (60 grammes) et TOUR (70 grammes) en plusieurs flex correspondant à des vitesses de swing différentes (voir tableau ici : https://aerotechgolfshafts.com/wp-content/uploads/TiFiber-Swing-Speed-Chart.pdf

TIfiber_pro_60_2048x

Pour quel type de joueur ?

Tout joueur souhaitant améliorer la dispersion de ses mises en jeu.

Est ce vraiment nouveau ?

Le KUROKAGE dual core TINi comporte un tip renforcé en titane, mais AEROTECH pousse la démarche plus loin avec un shaft entièrement composé d’alliages graphite / titane, du butt jusqu’au tip.

 

 

 

 

  1. L’ultra léger

Qu’est ce que c’est ?

La tendance de ces dix dernières années a été pour beaucoup dans l’allègement des shafts.

La marque japonaise NIPPON s’est ainsi établie comme le référent des shafts acier légers avec le modèle culte 850GH. Puis est apparu il y a 4 ans le ZELOS7 (73 grammes) et cette année voit le lancement du ZELOS6 (67 grammes), repoussant encore les limites de l’ultra léger dans l’acier.

zelos6_image

Côté graphite, MITSUBISHI CHEMICALS sort le BASSARA GB29, shaft fabriqué au Japon pesant 30 grammes (fibre baptisée : MR70). Disponible en flex Lite et Regular.

Pour quel type de joueur ?

Pour tout joueur (femme, sénior, junior principalement) souhaitant plus de distance et/ou plus de hauteur de balle, ainsi qu’un comfort optimum en termes de vibrations.

Est ce vraiment nouveau ?

Oui.

gb29

Give back to Caesar what is Caesar’s (english version)

By Arnaud Maurin, independent clubfitter & clubmaker (Bordeaux, FRANCE)

Tom Whishon, club builder and fitter

Tom Whishon, club builder and fitter

We all know this famous verse from Mark 12 : 17 : « Then Jesus said to them, « Give back to Caesar what is Caesar’s and to God what is God’s. » And they were amazed at him ».

In France (I don’t know about the other countries!) it is very common to hear or use this quote when we want to pay tribute (« rendre hommage », in french) to someone’s original work, creations, innovations.

In the golf industry, which I’ve been working for 7 years now as an independent clubfitter & clubmaker, it is yet very rare to find articles or reviews that pay a tribute, or a fair tribute to say the least, to the very people (golf designers) who are truly the ones behind innovations.

Even worse, some people or companies have gotten people (golfers from all levels) to believe that they are the ones behind innovations … « repetition is persuasion » is a famous quote from one of the « popes » of advertizing (I believe it was Ted Bates?) , and I felt it was my duty to try, at my own and very small scale, to educate some golfers who are willing to listen and maybe change their mindset.

So, tonight, I have a particular thought for all the golfers, men & women alike, who have come to see me and are now playing clubs that were designed by Tom Wishon, and who tell me that sometimes they are mocked during a round by their partners who tell them « what the hell is that brand ? ».

For these golfers, since I do not have a million dollars to spend on advertizing, I would like to give them some insight , some FACTS I should say, on what Tom has achieved in terms of innovation, over the last 20 years.

So that the next time they play, they will be proud to inform the disinformed.

To date, I believe Tom has more than 50 different significant clubhead design technology firsts (the following list gives some benchmarks only).

In 2016, he decided to semi-retire but I know that he is still working hard to push more innovations forward so that any golfer can enjoy the game just a fraction more.

DRIVER & WOOD DESIGNS

1994 : First wooden driver head to exceed 250cc in volume

1996 : First heel weighted draw bias metal wood driver for fade reduction or draw enhancement

1997 : First metal woodhead to exceed 350cc in volume

1997 : First metal wood with titanium cup-face construction

2000 : First USGA C.O.R. non-conforming driver with steel alloy face construction

2004 : First driver with constant roll face design (CRT) for more consistent launch angle

2004 : First driver with a center of gravity more than 40mm behind the face for higher launch angle with higher ball speed

2004 : first fairway wood to reach the legal COR limit of 0.830

2006 : First « illegal » Driver to achieve a COR of 0.900 (foreign markets)

2008 : first hybrid to reach the legal COR limit of 0.830

IRON & WEDGE DESIGNS

1995 : First set of ironheads with all CNC machined faces

1999 : First titanium iron with bi-metal construction

2000 : First Thin Face Forged Steel Set of Irons

2007 : First Wedges With a CNC Milled Face Combined with Micro-Groove Scorelines for Increased Backspin

2009 : First Set of Irons with Variable Thickness Titanium Face with a COR tested at 0,829 (R&A)

If you wish to contact me for more info on the subject :

arnaud@33golflab.com

Rendez à César ce qui appartient à César !

Tom Whishon, club builder and fitter

Cette allocution, que l’on retrouve dans le Nouveau Testament (« Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu »), est désormais devenue expression courante pour exprimer le mérite que l’on doit attribuer d’une chose (son origine) à son auteur.

Dans le monde du golf, il est hélas bien rare que l’on rende hommage à ceux qui sont à l’origine de véritables innovations. Pire, certains arrivent à s’en attribuer l’origine à force de matraquage publicitaire : « repetition is persuasion » disait ainsi Ted Bates, un des fondateurs de la théorie publicitaire.

Alors pour ceux qui parmi vous jouent des clubs de Tom Wishon, et dont les partenaires de jeu parfois se moquent en disant « c’est quoi cette marque ? », voici quelques repères chronologiques qui leur permettront j’espère, à leur prochaine partie, de leur donner de quoi réfléchir… la liste décrite ci-dessous n’est pas exhaustive ! A ce jour, Tom a accumulé 50 brevets qui le placent en tête, et de loin, de toutes les innovations majeures dans le domaine de l’équipement de golf de ces 20 dernières années. Tom est en pré-retraite depuis 2017 mais je sais qu’il travaille toujours à de nouvelles innovations !

DRIVER DESIGN

1994 : première tête de driver en bois persimon avec un volume supérieur à 250cc

1996 : première tête de driver avec un système de poids au talon pour renforcer le draw

1997 : première tête de driver en métal avec un volume supérieur à 350cc

1997 : premier driver avec une face trampoline « cup face » en titane

2000 : premier driver « illégal » dépassant la limite légale de COR de 0,830 (pour la marque Snake Eyes)

2001 : premier driver avec une face de loft constante (Constant Roll Technology) pour homogénéiser l’angle de lancement

2004 : premier driver avec un centre de gravité reculé de plus de 40mm en arrière de la face pour augmenter l’angle de lancement

2006 : premier driver « illégal » à dépasser un COR de 0,900

IRON & WEDGE DESIGN

1995 : premières têtes de fer à utiliser le procédé « CNC Milled »

1997 : premières têtes de fer à utiliser une face en titane pour plus d’effet trampoline

2000 : premières têtes avec un corps forgé et face fine pour plus d’effet trampoline

2007 : premier wedge CNC Milled à utiliser des « micro rainures » pour augmenter le backspin

2010 : premières têtes de fers forgés à s’approcher de la limite légale de 0,830 de COR

FAIRWAY & Hybrid DESIGN

1995 : premier bois de parcours à utiliser une ferrule adaptable pour changer l’angle de la face et le lie 

1998 : première tête de bois de parcours à utiliser du « maraging steel » pour augmenter le COR

2004 : premier bois de parcours à atteindre la limite de 0,830 de COR

2008 : premier hybride avec un COR maximum légal de 0,830 et un shaft de bois de 0,335

 

Pour toute question relative à ce sujet : arnaud@33golflab.com

WISHON 590DIH, un « driving iron » bluffant !

590DIH-2015-Glam

Depuis quelques années, on voit de plus en plus de joueurs professionnels utiliser ce qu’il est désormais convenu d’appeler des « driving irons », longs fers avec des semelles larges (rappelant un bois ou un hybride) proposés en principe dans des lofts allant de 24° à 16° selon les fabricants.

L’occasion pour nous de présenter le modèle lancé par Tom Wishon, baptisé 590DIH, disponible en numéro 2 (18°), numéro 3 (21°) et numéro 4 (24°), et de voir en quoi il est unique sur cette « niche » en principe réservée aux très bons joueurs, en tout cas des joueurs disposant d’une vitesse de club suffisante pour tirer profit de ce type d’outil.

Mais tout d’abord, faisons un petit rappel historique du matériel !

Depuis les débuts du golf, les fabricants ont presque toujours proposé des longs fers avec des lofts très fermés.

On se souvient notamment du fabuleux coup de fer 1 de Jack Nicklaus à l’US Open de Pebble Beach, en 1972, sur le trou numéro 17 (par 3 de 200 mètres au bord de l’océan) : Read more…

Entretien avec Joël Bernard (Moncoachdegolf.fr)

Le célèbre coach Joël BERNARD (moncoachdegolf.fr) m’a interrogé ce mois ci au sujet des clubs à taille constante. Un débat en deux parties :

Revue des STERLINGs(2)

En cette rentrée 2016, deux coachs de renom sur Youtube, Paul WILSON (USA) et chris RYAN (UK) ont testé la série de fers « Sterlings » à taille constante de Tom WISHON et sont unanimes : cette série est parfaite pour simplifier le jeu et peut s’adresser à tout type de joueur.

Les vidéos ici :

Image de prévisualisation YouTube

Rentrée Atelier

Vidéo de rentrée présentant :
– le grip C2PRO de Golf PRIDE
– la tête de driver « k » de UNITED GOLF
– le shaft FUBUKI « J » de Mitsubishi Rayon

Image de prévisualisation YouTube

Revues des STERLINGs

Ce mois ci deux vedettes de YouTube (Mark Crossfield et Christo Garcia / MySwingEvolution) ont publié leur test et analyse des fers à taille constante de Tom Wishon. Leur avis est très positif !

 

C’est ici :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

La révolution « STERLINGs » by Tom Wishon

An exclusive conversation with Tom WISHON on "single length" design and the STERLINGS

Cet article a pour vocation de vous présenter la nouvelle série baptisée STERLING, lancée en Avril par le célèbre designer Tom WISHON.

Pensée il y a trois ans, c’est une série de fers à longueur constante (tous les fers du 5 au SW, avec option d’un hybride sur le 5) dont l’objectif est de rendre le jeu plus simple pour beaucoup de golfeurs, de débutants à confirmés.

Le concept n’est en soi pas nouveau (voir mon long interview de Tom Wishon à la fin de cet article) puisqu’il avait été pensé dans les années 90, mais il n’avait jamais été aussi abouti qu’entre les main de Tom, qui aura donc passé près de trois ans à peaufiner tous les aspects d’une telle série.

Dit simplement, nous avons donc une série où chaque club aura le même poids global, même shaft, même flex, point de flexion, même « lie », même swingweight … seuls les lofts et centres de gravité des têtes varient afin de maintenir des écarts de distance et des trajectoires homogènes par rapport à une série « traditionnelle ».

Les STERLINGs peuvent être montés sur la taille d’un fer 8 (36.5 inches) ou fer 7 (37 inches), à la manière d’un Bryson Dechambeau, l’amateur américain qui s’est fait remarquer depuis deux ans sur le Tour Américain.

Le principal défi pour Tom a été le respect de l’étalonnage des distances. En effet, on se retrouve donc avec un fer 5 et 6 « rétrécis » et des fers 9, PW et SW « rallongés ». Pour pallier à ceci, Tom a utilisé sa technologie mise au point avec les 870Ti et les 771Csi de faces fines à COR maximum sur les fers 5 et 6 des STERLINGs pour éviter de perdre en distance, et utilisé un acier carbone très souple sur les petits fers pour éviter de frapper plus loin que des fers classiques.

Les bénéfices des STERLINGs sont essentiellement :

  • la plus grande facilité de frapper des longs fers
  • la plus grande probabilité de centrage de balles sur les longs fers, assurant in fine distance et compression de balle plus grande
  • une posture identique pour chaque club
  • des sensations de poids, d’équilibre, de rigidité identiques de club à club

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec nous et venir essayer des clubs déjà « sold out » aux USA !

 

BONUS !

INTERVIEW EXCLUSIVE DE TOM WISHON (Mars 2016)

Arnaud : Hi Tom. I have so many questions to ask about the STERLINGs ! Maybe we should start by the beginning : what was the « genesis » of the single length irons ?

Tom : In the fall of 2013, a golf professional named Jaacob Bowden came to visit me in Durango (Colorado) at our company. His reason for visiting was to talk to me about the concept of single length irons, to ask me what I thought about it, and to ask me if I wanted to get involved in a project with him to design a new set of single length irons. Jaacob is an American golf pro who at that time was living with his wife in Zurich. Jaacob would play the occasional European Tour event when he could qualify and he operated a website in which he offered golf swing coaching and swing speed training advice and programs to help golfers. Jaacob liked the concept behind single length iron design – same swing feel for potentially improved shot consistency because of every club being the same length, same total weight, same shaft, same swing weight, same balance point. But he had tried all of the existing single length sets at that time and always had something he did not like about them – sometimes the low loft iron distances were too short, sometimes the high loft iron/wedge distances were too long, and sometimes the distance gap between the irons was too small. So he asked me if I could design a single length set that could be better than what was available or had been available in the past. For me, the fun in clubhead design has always been to do something new, different, something that hadn’t been done before. But Jaacob threw one more challenge at me – he wanted the single length of all the irons in the set to be an 8 iron length. Why? Because every golfer can hit an 8 iron pretty well, even the golfers with a 30 handicap.

Arnaud : Yes, I’ve read lots about the different « trials » of single length during the 80s and 90s, and notably the EQL by Tommy Armour. Can you tell us a bit about these designs ? Why did they fail ? Read more…

This site is protected by wp-copyrightpro.com