Wedge fitting

La plupart des golfeurs que je côtoie choisissent souvent leurs wedges (gap, sand, lob) sans y apporter de vraie réflexion, si ce n’est une attention au loft précisé sur chacun d’eux. Ces lofts, en fonction des fabricants, varient de 45° à 65°.

Pourtant, ces clubs sont d’une importance capitale. Ce sont eux qui, bien souvent, permettront de sauver un par, ou de conclure un trou par un magnifique birdie.

Je pense qu’il y a trois raisons pour lesquelles les golfeurs s’intéressent peu au choix de leurs wedges.

Tout d’abord, toute l’industrie du golf est focalisée sur la distance, et ce depuis de nombreuses années. Que ce soit dans les publicités, les forums de golfeurs, les fiches produit en magasin ou les catalogues, on ne parle que de ça : gagner de la distance ! C’est oublier que le golf, par essence, est un jeu de précision, non de puissance !

La deuxième tient au fait que le design des wedges en fait des clubs très particuliers, avec des termes anglais quasi intraduisibles en français, ce qui en rend la compréhension difficile !

La troisième vient du fait qu’il y a beaucoup de choix de loft possibles, et beaucoup de golfeurs se posent la question : « combien de wedges devrais je avoir ? » et, lorsqu’ils y répondent, se demandent « lesquels » ?

Les combinaisons sont multiples, et il n’est pas rare aujourd’hui de voir de très bons  joueurs avec 4, voire 5 wedges. Pour d’autres joueurs, 2 ou 3 wedges seront largement suffisant.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que vous êtes autorisé à avoir 14 clubs dans votre sac, pas un de plus !

Pour en savoir plus sur le fitting et les wedges c’est ici !

Si vous vous posez des questions sur le choix des shafts pour vos wedges, c’est ICI !

Gene Sarazen, designer du premier sand wedge, vers 1930

Un des objectifs du fitting de wedge est donc de trouver ensemble la meilleure combinaison possible de wedges à inclure dans votre sac. Elle sera fonction de plusieurs paramètres : votre type de jeu, vos objectifs d’amélioration, les coups d’approche que vous maîtrisez et ceux que vous ne maîtrisez pas suffisamment, le  type de parcours sur lequel vous jouez régulièrement, le type de sable dans les bunkers, etc.

L’analyse du lie de vos wedges sera cruciale, car en principe on frappe ces clubs au ¾ et moins d’un swing normal, avec une posture différente (stance ouvert). L’observation des divots faits par un joueur avec un sand wedge en dit souvent très long sur la pertinence du club utilisé …

Conscients des besoins variés des golfeurs, certains fabricants proposent aujourd’hui un choix de wedges de plus en plus élaboré.

Ce choix va reposer :

  • sur le bounce ou « angle de rebond » de la semelle
  • sur la largeur de la semelle
  • sur la cambrure de la semelle ((plus ou moins arrondie)
  • sur le design de la semelle (classique, convexe ou concave)
  • sur le type de rainures (grooves)
  • sur les grinds ou reliefs que l’on pourra trouver à la pointe, au talon, …

POUR TOUT SAVOIR SUR LES « GRINDS », C’EST ICI !

Un fitting de wedge complet peut être très excitant, car les résultats seront immédiatement visibles sur des coups d’approche, en terme de frappe, de contrôle de balle, et … de sortie de bunker !

This site is protected by wp-copyrightpro.com