Fréquence de shaft

« Le shaft est le moteur du club ».

On retrouve souvent cette définition mais elle est erronée. Le seul moteur du club, c’est le joueur ! Le shaft est juste la transmission qui permettra de déployer l’énergie concentrée entre les mains du golfeur à la tête du club.

Je n’ai jamais pu visiter une usine de fabrication de shafts mais ce que j’ai compris c’est que basiquement, un shaft est un cylindre creux fabriqué à partir de différents composants, principalement l’acier ou le graphite (fibre de carbone). J’ai lu un jour une analogie intéressante : un shaft est comme un « cigare » formé de plusieurs épaisseurs.

Les différentes technologies qui se cachent dans les quelques millimètres composant un shaft étant un secret bien gardé des fabricants, certains aspects méritent cependant d’être éclaircis.

Ainsi, il existe une terrible confusion à l’heure actuelle sur la rigidité réelle des shafts.

Les fameuses lettres « A » (pour senior), « L » (pour Ladies), « R » (pour Regular)

« S » (pour stiff) et « X » (pour extra stiff) ne correspondent en effet à AUCUN standard internationalement établi, chaque fabricant étant libre de donner lka rigidité qu’il souhaite pour tel modèle de shaft. Or les modèles sont de plus en plus nombreux sur le marché !

La seule façon scientifique de connaitre la rigidité d’un shaft, utilisée chez 33GOLFLAB et reconnue par tous les clubmakers, est de mesurer sa fréquence, exprimée en CPM (cycles par minute) ou en Hertz (par exemple le fameux 5.0 de PROJECT X).

Plus la fréquence augmente, plus le shaft est rigide. Il est ainsi possible de comparer plusieurs shafts et de savoir lequel va le mieux vous correspondre.