Catégorie : Nouveautés & Innovations matériel

Cet article a pour vocation de vous présenter la nouvelle série baptisée STERLING, lancée en Avril par le célèbre designer Tom WISHON.

Pensée il y a trois ans, c’est une série de fers à longueur constante (tous les fers du 4 au LW, avec option d’un hybride sur le 5) dont l’objectif est de rendre le jeu plus simple pour beaucoup de golfeurs, de débutants à confirmés.

Le concept n’est en soi pas nouveau (voir mon long interview de Tom Wishon à la fin de cet article) puisqu’il avait été pensé dans les années 90, mais il n’avait jamais été aussi abouti qu’entre les main de Tom, qui aura donc passé près de trois ans à peaufiner tous les aspects d’une telle série.

Dit simplement, nous avons donc une série où chaque club aura le même poids global, même shaft, même flex, point de flexion, même « lie », même swingweight … seuls les lofts et centres de gravité des têtes varient afin de maintenir des écarts de distance et des trajectoires homogènes par rapport à une série « traditionnelle ».

Les STERLINGs peuvent être montés sur la taille d’un fer 8 (36.5 inches) ou fer 7 (37 inches), à la manière d’un Bryson Dechambeau, l’amateur américain qui s’est fait remarquer depuis deux ans sur le Tour Américain.

8 mars 2016 / / Évènements
Tom Whishon, club builder and fitter
Tom Whishon, club builder and fitter

 

 

 

 

 

 

Arnaud : Hi Tom. I have so many questions to ask about the STERLINGs ! Maybe we should start by the beginning : what was the « genesis » of the single length irons ?

Tom : In the fall of 2013, a golf professional named Jaacob Bowden came to visit me in Durango (Colorado) at our company. His reason for visiting was to talk to me about the concept of single length irons, to ask me what I thought about it, and to ask me if I wanted to get involved in a project with him to design a new set of single length irons. Jaacob is an American golf pro who at that time was living with his wife in Zurich. Jaacob would play the occasional European Tour event when he could qualify and he operated a website in which he offered golf swing coaching and swing speed training advice and programs to help golfers. Jaacob liked the concept behind single length iron design – same swing feel for potentially improved shot consistency because of every club being the same length, same total weight, same shaft, same swing weight, same balance point. But he had tried all of the existing single length sets at that time and always had something he did not like about them – sometimes the low loft iron distances were too short, sometimes the high loft iron/wedge distances were too long, and sometimes the distance gap between the irons was too small. So he asked me if I could design a single length set that could be better than what was available or had been available in the past. For me, the fun in clubhead design has always been to do something new, different, something that hadn’t been done before. But Jaacob threw one more challenge at me – he wanted the single length of all the irons in the set to be an 8 iron length. Why? Because every golfer can hit an 8 iron pretty well, even the golfers with a 30 handicap.

Arnaud : Yes, I’ve read lots about the different « trials » of single length during the 80s and 90s, and notably the EQL by Tommy Armour. Can you tell us a bit about these designs ? Why did they fail ?

Zelos 7, dernier né de chez NIPPON SHAFTS

L’année 2013 fut riche en recherche et innovations côté fabricants de shafts ! Tant du côté des matériaux utilisés (comme le AEROTECH Steelfiber, à base de fibre d’acier, qui est devenu en deux ans le shaft « non acier » le plus joué sur le Tour Américain) que du côté des variations sur le « launch » et le « spin », notamment chez le japonais MATRIX.

C’est encore un japonais qui innove en ce début d’année, le célèbre NIPPON SHAFT, précurseur des shafts aciers dits « légers » (en dessous de 100 grammes) avec le modèle ZELOS 7 dont on parle énormément déjà aux USA.

img63254893

La présentation de ce nouveau shaft me permet de faire un petit point sur les shafts aciers sur le marché aujourd’hui.

En effet, on peut désormais classer ces shafts en 3 catégories qui s’adressent à 3 profils de joueurs bien distincts (que nous repérons de plus en plus vite chez 33GOLFLAB!) :

Il en avait rêvé, Steve Almo (PDG de GEEK Golf) l’a fait : sa dernière tête, le NO BRAINER, affiche un record de titres de Long Drive jamais atteind par aucune autre marque de golf dans le monde !

RE/MAX World Long Drive Championships 2013 (Mesquite, Nevada)

Division hommes

Premier : Troy Templeton / GEEK NO BRAINER : 475 yards

Division femmes

Première : Sandra CARLBORG / GEEK NO BRAINER : 330 yards

no-brainer-logo

Quand le design rejoint la fonction

Steve ALMO, PDG de GEEK GOLF, peut être fier de son dernier driver, baptisé « NO BRAINER » (traduction impossible en français, mais en gros cela signifie : « sans prise de tête »). Après seulement 6 mois de lancement, cette tête est déjà la plus vendue aux USA sur le marché des drivers dits « exotiques » (hors grandes marques du commerce).

Côté résultats, cette tête affiche déjà un record de victoires dans les concours de LONG DRIVE internationaux, et l’année n’est pas finie !