De la longueur des drivers ...

De la longueur des drivers …

J’ai mis du temps avant de publier cet article, au sujet de la longueur des drivers, les incidences sur le jeu et le clubmaking. J’ai pris le temps car il m’a fallu observer en réel la réaction de tous les golfeurs que j’ai pu « fitter » ces 6 derniers mois avec des drivers « raccourcis » par rapport au standard actuel du marché.

Enfin, raccourcis … tout dépend à quelle époque on se situe !

Dans mon atelier j’ai une vieille règle de mesure (graduée en inches) des clubs de chez Golfsmith qui date du début des années 2000. Elle fait partie des outils que j’ai récupérés chez un clubmaker de Toulouse lorsque j’ai commencé cette activité.

Cette règle mentionne  les longueurs standards des clubs pour homme et femme, et j’ai toujours été frappé par le fait que la longueur des clubs, du sand wedge au fer 3, n’ont pas varié en 15 ans … mais dès que l’on passe aux bois, force est de constater que les longueurs ont nettement évolué. Ainsi, la longueur standard d’un driver était de 43 inches ; 42 inches pour un bois 3, et 41 inches pour un bois 5.

Aujourd’hui (et ce depuis quelques années), le standard des drivers vendus en boutique est aux alentours des 45 inches. Mais il m’arrive de plus en plus souvent de voir arriver dans mon atelier des drivers de 45.5 voire 46 inches !

Je me suis donc interrogé, et j’ai interrogé mon entourage de spécialistes (3 confrères clubmakers américains, Tom Wishon,  et Shawn Clément) . Voici la synthèse de cette recherche.

 1   Pourquoi les fabricants ont-ils rallongé les drivers ?

En théorie, plus le club est long … plus on va loin. C’est de la physique élémentaire (revoyez au besoin les vidéos sur le Moment d’Inertie avec mon ami Vincent Labiausse) : en augmentant le rayon, on augmente la vitesse.

La distance étant la préoccupation principale des golfeurs, les fabricants de « grande marque » ont donc rallongé, année après année, leurs drivers et bois de parcours. Sachant que le maximum autorisé est de 48 inches, on peut penser (et craindre, si vous allez au bout de cet article) qu’ils continuent à le faire.

Pourtant, à ce jour, AUCUNE étude scientifique n’a révélé de gain en distance significatif (plus de 5 mètres) entre un driver à 43 inches et un driver à 46 inches.

Pourquoi les fabricants continuent ils donc à augmenter la taille des drivers ? Lisez entre les lignes qui suivent et vous comprendrez peut être la réalité du marché actuel …

2 Les pros du Tour : que jouent ils ?

Une des questions que j’ai vite posé aux spécialistes américains que je côtoie fut : connaissez vous la longueur des drivers des Sergio, Tiger, Rory, etc … ??

Tom Wishon et Shawn Clément m’ont répondu la même chose : ces chiffres sont difficiles à trouver mais pour eux, selon leurs observations, la moyenne du Tour aux USA pour un driver se situerait à 44.5 inches. Soit un inch en dessous de ce qui est vendu en boutique !

A titre d’exemple et pour ceux qui le connaissent, Shawn Clément  joue un driver de 44.25 inches.

Sergio Garcia : 44 inches (voir vidéo ci dessous du Tour van TM)

Tiger Woods : 43,5 inches

Nous parlons donc de pros sur-entrainés, aux capacités morphologiques bien supérieures au commun des golfeurs que nous sommes, mesurant plus d’un mètre 85 … et pourtant ils jouent des drivers plus courts que ceux vendus en boutique !

3 L’avis de Tom Wishon

Ce que j’aime chez Tom, c’est évidemment son expérience (40 ans de clubmaking, auteur de plusieurs ouvrages de référence en fitting, conférencier prisé aux USA sur l’évolution du matériel de golf, designer de têtes et de shafts depuis 20 ans …) mais surtout son franc parler.

Voici, en substance, ce qu’il m’a répondu (son commentaire est retranscris en intégralité à la fin de cet article, en anglais) :

  • Un driver rallongé peut EVENTUELLEMENT augmenter la distance au carry (on parle de 5 mètres à tout casser) si et seulement si :

1) le golfeur a un tempo lent et un swing très répétitif / bien synchronisé lui permettant de bien centrer la balle à chaque coup

2)  le golfeur a un « release » tardif (relâchement des poignets lors du downswing)

3) le golfeur a un plan de swing plutôt « flat »,  intérieur (ou square) / extérieur (balles en draw)

Inversement :

– plus le joueur aura une transition / tempo agressif

– et/ou un plan de swing extérieur / intérieur

plus un driver rallongé sera à éviter car la dispersion sur la face de club augmentera (impacts décentrés). Or, le moindre écart du « sweetspot » sur un driver est dommageable non seulement en terme de distance mais surtout en précision. Voir à ce sujet mon article sur le smash factor.

Tom a aussi beaucoup insisté sur la notion de « moment d’inertie » lorsqu’il m’a répondu.

En effet, plus on rallonge un driver et plus on augmente son M.O.I (le MOI du club et non de la tête) et donc on augmente la « force » qu’il faut donner au club pour le mettre en mouvement. Autrement dit, le club devient plus difficile à maneouvrer … il est même possible que ce club rallongé entraine un relâchement encore plus précoce des poignets, générant donc MOINS de vitesse de club à l’impact !

Vous l’aurez compris, un driver rallongé , loin d’augmenter votre distance, peut vous en faire perdre … et surtout (fait incontesté) vous faire perdre en précision et régularité.

4 Incidences en clubmaking

Un club rallongé a des influences énormes en termes de clubmaking, puisqu’il va augmenter considérablement le « swingweight » (poids en tête) du club.

Rappelons ici les ingrédients incontournables afin de bien comprendre :

1 inch en plus = 6 points de swingweight

2 grammes de plus en tête = 1 point de swingweight

10 grammes de plus sur le shaft = environ 1 point de swingweight

10 grammes en moins sur le grip = environ 1 point de swingweight

Conclusion :

Pour conserver un swingweight « raisonnable » (entre D0 et D3 pour les hommes) les drivers vendus aujourd’hui en boutique ont des têtes plus légères (entre 190 et 198 grammes selon mes observations à l’atelier) ainsi que des shafts de plus en plus légers.

Inversement, les têtes de drivers des joueurs du circuit ont un poids compris entre 205 et 215 grammes (ce qui augmente la vitesse de balle, voir la formule de calcul de la vitesse de balle ici).

Ils ont également des shafts plus lourds (entre 70 et 90 grammes) leur permettant de générer moins de spin (plus de roule).

 

Tests en fitting

Comme je le disais au début de cet article, j’ai donc voulu tester des drivers raccourcis sur plusieurs joueurs de gabarit, vitesse et « niveau » différents.

A ce jour, je n’ai eu aucun retour négatif et je ne fabrique plus un driver au-delà de 44.5 inches, SAUF si le golfeur respecte les 3 points évoqués plus haut et me réclame un driver de 45 inches ou plus. A contrario, j’ai eu des retours de joueurs me disant tous la même chose avec leur driver raccourci :

–          Plus facile à manœuvrer (moins fatiguant)

–          Plus facile à centrer

–          Aucune perte en distance, parfois même un gain

–          Des balles plus droites et moins de dispersion latérale sur les mauvais coups

ADDENDUM

Septembre 2015 : je viens de me construire un driver à 43 inches avec 215 grammes de poids en tête. Gain testé sur parcours par rapport au même driver monté à 44.75 inches = 10 mètres !

 

  1. 6.    Conclusion

Si vous êtes convaincus à la lecture de cet article de raccourcir votre driver, la seule chose à faire avant de le couper est de s’assurer qu’il a un poids en tête suffisant ; dans le cas contraire, la seule chose à faire sera de le déshafter et rajouter du poids en tête, au risque de se retrouver avec un club trop léger en tête. Je vous conseille également de faire vérifier l’épine de votre shaft.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’infos à ce sujet !

arnaud@33golflab.com

Image de prévisualisation YouTube

Nota Bene :

Voici la réponse dans son intégralité de Tom WISHON sur cette thématique :

 

Dear Arnaud

Thanks very much for your email and I am very pleased to hear that you have now personally experienced the benefits of a shorter length driver.  This is an area in the golf equipment industry that I have been very critical of the big golf companies for their practice of having increased driver length so much over the past 25 years and from it, having caused so many golfers to struggle with hitting their driver with much less consistency.

I do not have actual lists of what pros on tour play with what driver length.  Years ago, the US Golf World magazine used to have a representative at some of the PGA Tour events investigating what pros played with what club specs, including driver length.  I used to get my information from Golf World about this, but in the recent years, I do not think that Golf World does this anymore out on the tour.   But no matter what, it is still very safe to say that the average driver length on the PGA tour and European tour has been shorter than the standard 45-46 inch lengths offered as a standard driver length by all of the big golf companies.

I think that Sergio plays with either  a 43 or 43.5” driver length.  I have heard that from more than one source.  But I can’t tell you who else out there plays with a driver length under 44”.   I believe that the vast majority of tour players use a driver length that is around 44.5” on average which is still shorter than the standard driver lengths of the big companies.

There is a scientific reason for why average golfers cannot play as well with a 45-46” driver compared to one that is much shorter.   We’ve done the research on this so we know.   As you know from our work in MOI matching of clubs, it is possible to measure the MOI of any assembled golf club.   It is a fact that the higher the MOI of the golf club, the more difficult it is to swing the golf club consistently for any golfer.   In the measurement of the MOI of the fully assembled golf club, the calculation can be expressed by saying that the MOI of the club is equal to the weight of the club times the squared length of the club.   So that means the length has far more of an effect on the MOI of the club than does the weight because the length is a squared property in the MOI.

So when you have a driver that is 45-46” in length compared to a driver that is 43-44” in length, that 2” more length causes the MOI of the driver to increase hugely.   The reason that a higher MOI golf club is more difficult to hit is because the higher the MOI, the more effort the golfer has to make to swing the club.   For golfers who are not very athletically gifted and who do not have very good swing fundamentals, the higher MOI causes their swing to break down more often to cause more inconsistency from swing to swing.   And because the length is a squared property of the club’s MOI, even if a golfer uses a very light shaft to lower the total weight to try to make the club easier to swing, the fact that the longer length increases the MOI so much has the effect to erase the lighter weight from the lighter shaft to still make the longer club so much more difficult to swing.

Therefore because of the effect of the higher MOI driver to cause the golfer to have to use more effort to swing the club, only those golfers who have the greatest level  of control in their swing with the highest level of golf athletic ability will be able to swing a longer length driver and still achieve some level of consistency.  And that means golfers who have the best swing timing, best swing rhythm, a smooth tempo, a flatter swing plane, a square to inside out swing path and a late release are the only golfers who could play with a 45-46” driver and expect to achieve reasonable consistency.   But even these golfers will still experience a higher number of off center hits with a longer driver than they will with a shorter driver.

There are some golfers who do not want to try to use a shorter driver because they are afraid that will cause them to hit the ball shorter.   It has been said in the industry that the longer the length of the driver, the higher the clubhead speed will be.  And of course we all know that a higher clubhead speed has the chance to hit the ball longer if the golfer can hit the longer length club on center to achieve the highest level of energy transfer from the clubhead to the ball.   This is true.

But what most golfers do not know is that ONLY the golfers with a later to very late release can get a higher clubhead speed from a longer length.   This is because the point of release in the downswing determines when a golfer achieves his highest clubhead speed.   Here is why.

When we swing the club back on the backswing, we all have some amount of a wrist cock angle between the arms and the shaft of the club when we finish the backswing.   Good swing fundamentals say that when we start the downswing, we want to hold that angle between the arms and the shaft for as long as we can on the downswing.   This is because when we start to unhinge the wrist cock angle on the downswing, at that point the clubhead starts to speed up and go faster.  This is because when we unhinge the wrist cock angle, our arms are now sending more energy to the club which allows the clubhead to increase its speed.  But since the arms are giving up energy to the club at the point of the release, this means under the laws of  physics that the arms now have to start slowing down.

When the release is fully complete, this is when the clubhead reaches its maximum speed.   But if the golfer unhinges the wrist cock early to midway on the downswing and not late in the downswing, this means the clubhead reaches its maximum speed WELL BEFORE THE HEAD REACHES THE BALL.   So if the release happens too early, since the arms are slowing down from giving their energy to the clubhead, this means an early to midway release causes the clubhead to now start to slow down before it reaches the ball.   As a result, if the golfer with an early to midway release wants to use a longer length driver because he thinks he’ll get a higher clubhead speed for more distance than if he uses a shorter length, that does not happen.

One more thing on this.   One of the ways that the higher MOI of a longer length driver causes problems for a golfer is by putting more stress or putting more of a “load” on the golfer.  For golfers with an early to midway to even slightly later release, the higher MOI of the longer length can actually cause them to have to release the club earlier than they would with a shorter length because the longer length driver is putting more stress or load on the golfer’s wrist cock angle.  So it is very possible for many golfers that if they use a longer length driver hoping to get a higher clubhead speed, in fact they end up getting a lower clubhead speed than they would if they used a shorter length driver that did not cause them to release the club earlier.

So the bottom line on this is really that a very, very high percentage of golfers would not only hit a shorter length driver more consistently, but many would actually hit the shorter length driver longer or with no distance loss compared to a longer length driver.

  1. Pierrico

    Bonjour
    Sue doit-on mesurer pour la longueur d’un driver?
    Shaft + tête?

  2. Pierrico

    Bonjour
    Que doit-on mesurer pour la longueur d’un driver?
    Shaft + tête?

  3. Oui, shaft + tête ! Mais avec une règle spécifique inclinée selon un certain angle.

  4. Louis Carl

    Bonjour Arnaud,

    Excellent billet.

    Je mesure 1m90 et la distance de mes poignets au sol est de 36po.

    J’ai toujours eu de la difficulté à frapper mon driver, mais je cogne sans problème mes bois d’allée. Je pense depuis longtemps que c’est du à la longueur, mais vous venez de me le confirmer.

    Est-ce que ce serait exagéré d’utiliser un driver de 44po, soir exactement la même longueur que mon bois dallée ?

    Merci pour le retour.

    Louis Carl

    • Bonjour Louis
      Désolé de ma réponse tardive !
      Je suis depuis longtemps convaincu que très PEU de golfeurs bénéficient d’un driver de plus de 44 pouces. Ricky Fowler est récemment passé à 43.75 » … et regardez les drives de Tiger Woods au Masters d’Augusta en 1997 : driver de 43.5 pouces, shaft acier … plus de 300 yards SUR LE FAIRWAY !

  5. Aymeric

    Bonjour Arnaud,

    Je me pose une petite question
    Comment faites vous pour racourcir un shaft ? Vous le commandez à la bonne taille ?

    Cordialement,

    Aymeric

    • Un shaft se coupe avec une scie à métaux, soit en butt (haut) pour le mettre à la taille désirée, soit au tip (bas) pour le rigidifier, mais attention certains shafts ne se coupent pas (les « taper » voire les NIPPON en parallèle, qui sont pré-découpés. C’est assez compliqué car chaque fabricant de shafts a ses propres cotes …

Leave a Reply

This site is protected by wp-copyrightpro.com