DE L’IMPORTANCE CAPITALE DU POIDS et de L’EQUILIBRE DES CLUBS

Par Arnaud Maurin

Aout 2020

Au cours de ma vie de clubfitter et clubmaker (10 ans à ce jour) j’ai eu des moments de « AH ! » en faisant l’expérience sur un ou plusieurs golfeurs du résultat immédiat dans la performance en changeant un ou plusieurs paramètres sur un club de golf. Qu’il s’agisse de la longueur du club, du profil de flexion d’un shaft, d’un changement de lie ou de loft …

Mais je n’ai jamais connu de moment plus enthousiaste que lorsque je me suis attelé à percer le mystère et l’adéquation d’un poids de club et de son équilibre à un golfeur en particulier.

Je vais tenter de faire simple dans cet article et de schématiser.

Je suis convaincu aujourd’hui qu’il existe 4 profils de joueurs :

1 ceux qui aiment les clubs lourds et lourds en tête

2 ceux qui aiment les clubs lourds et légers en tête

3 ceux qui aiment les clubs légers et légers en tête

4 ceux qui aiment les clubs légers et lourds en tête

Le premier profil nous est très familier : il concerne majoritairement les pros du circuit, qui, on le sait, aiment des shafts lourds et des clubs lourds en tête. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir dans leur sac des têtes lestées de scotch de plomb.

Ce premier profil concerne aussi des amateurs de très bon niveau, jeunes et athlétiques pour la plupart.

Le deuxième profil est plus rare mais je l’ai rencontré chez certains golfeurs de plus de 40 ans, grands et athlétiques.

Le troisième profil se rencontre souvent chez les juniors et les femmes, mais il y a beaucoup d’exceptions !

Enfin le quatrième profil est très récurrent en fitting.

J’ai personnellement validé ce profil il y a 3 mois en refaisant mon propre sac : en jouant par hasard un fer 7 à manche graphite que j’ai alourdi en tête, j’ai retrouvé les 10 mètres que j’avais perdu en 3 ans (faute à ne plus beaucoup m’entrainer). Ce fut une vraie révélation, à 48 ans.

Trouver à laquelle de ces 4 familles le golfeur appartient me semble CRUCIAL dans sa performance.

Car le poids et l’équilibre sont pour moi au cœur du feeling du joueur, et vont donc influencer son TEMPO, variable clé de réussite.

Demandez aux meilleurs joueurs du monde à quoi ils pensent lorsqu’ils sont sous pression et 9 fois sur 10 ils vous répondront « mon tempo ». Sam Snead, considéré comme l’un des plus beaux swing du XXème siècle, disait « I want my swing to be oily ». Oui, comme de l’huile.

Mais cela ne s’arrête pas là : la réalité est bien plus complexe.

Ainsi, vous pouvez comme moi appartenir à la 4ème famille (léger ET lourd en tête) pour les wedges et les fers, mais vous rendre compte peut être (c’est mon cas) que vous aimez un driver léger ET léger en tête.

Idem pour les bois de parcours, les hybrides, et bien sûr le putter.

Plus que jamais, il me semble fondamental de raisonner par FAMILLE de clubs lors d’un fitting et, patiemment, partir à la découverte des préférences d’un golfeur en particulier pour toutes les familles de clubs qui vont composer son sac.

Et cela, mes amis, ne se fera pas devant un TRACKMAN … seul un clubfitteur expérimenté, qui vous posera incessamment la question « comment vous sentez vous ? » en rajoutant des couches de plomb en tête jusqu’à trouver votre moment de « AH AH ! » pourra y parvenir.

Pour toute question :

arnaud@33golflab.com

2 thoughts on “DE L’IMPORTANCE CAPITALE DU POIDS et de L’EQUILIBRE DES CLUBS”

  1. Très intéressant, j’ai hâte de venir le 28 septembre…..je pense être aussi de la quatrième famille, j’avais il y a très longtemps apprécié de sentir la tête de club qui passe dans la balle….
    Au plaisir de se rencontrer.

    Eric Foppoli
    06 70 02 91 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *